Location meublée à l'année vs location meublée saisonnière : comment louer votre logement ?

Location meublée à l'année vs location meublée saisonnière : comment louer votre logement ?

Si pour vous la question de la location vide vs location meublée est maintenant une affaire réglée, il faut désormais que vous fassiez le bon choix concernant la formule de location optimale pour louer votre logement, afin d’en tirer les meilleurs bénéfices sur le plan locatif, organisationnel et rentable.

Pour cela, découvrez les caractéristiques de la location meublée à l’année et de la location meublée saisonnière afin de sélectionner le mode de location qui s’accordera le mieux avec vos objectifs personnels.

Les caractéristiques de la location meublée à l'année

Par nature, la location meublée à l’année se rapporte aux personnes qui élisent domicile dans un logement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Cette location longue durée, qui peut s’étendre de 1 mois à 1 an renouvelable selon le type de bail choisi (standard, étudiant, mobilité), permet généralement au propriétaire du logement d’éviter les nombreuses vacances locatives et lui assure ainsi un taux d’occupation stable tout au long de l’année.

Dans le cadre d’une location meublée à l’année, il est préférable que votre logement se situe dans une ville dynamique sur le plan économique, culturel et universitaire afin que les futurs occupants puissent facilement s’y projeter à moyen / long terme.

Pour finaliser la location avec votre locataire, vous devez impérativement conclure un bail de location meublée à l’année avec ce dernier et également y annexer un certain nombre de documents et diagnostics techniques, relatifs au fonctionnement du logement.

Concernant le prix du loyer mensuel que vous pouvez soumettre à votre locataire, il faut avant toute chose que vous sachiez si votre logement se trouve ou non dans une zone dite « tendue ». Si celui-ci se trouve effectivement en zone tendue, vous devrez dans ce cas-là respecter la politique d’encadrement des loyers mis en place par le décret n°2013-392 du 10 mai 2013.

Les caractéristiques de la location meublée à l'année

Néanmoins, il vous sera tout de même possible de réviser chaque année le loyer de votre location en tenant compte de l’Indice de Référence des Loyers (IRL). De plus, vous pourrez peut-être passer au travers de cette politique d’encadrement des loyers s’il s’agit de la première fois où vous mettez votre logement en location, si votre logement a été inoccupé pendant plus de 18 mois avant sa remise en location ou encore si vous avez effectué des travaux de conformité ou de rénovation au sein du logement.

En revanche, si votre logement se trouve dans une zone dite « normale », vous pourrez alors fixer librement votre loyer, à condition toutefois de tenir compte des prix moyens de location qui s’appliquent sur les logements de même nature et dans le même secteur que le vôtre.

Pour trouver des locataires par vous-même, vous pouvez déposer une ou plusieurs annonce(s) sur des sites internet spécialisés tels que Le Bon Coin, SeLoger, PAP ou encore Location-etudiants.fr et ImmoJeune si vous recherchez davantage des profils étudiants. Autrement, vous pouvez confier ce travail à une agence immobilière qui, en retour, prélèvera une commission d’environ 5 à 10% sur les loyers que vous percevez.

Dans le cas d’une location meublée à l’année, vous devez attacher une grande importance au profil des personnes qui candidatent pour votre logement car il faut que vous trouviez un locataire solvable, capable d'honorer le paiement des loyers chaque mois. Pour vous prémunir de cela, vous pourrez contracter une « Assurance Loyers Impayés » (sous conditions), afin d’être indemnisé en cas de problème.

Les caractéristiques de la location meublée saisonnière

Les caractéristiques de la location meublée saisonnière

Par définition, la location meublée saisonnière concerne les logements destinés à accueillir une clientèle de passage, sur des séjours de courte durée (à la nuitée, à la semaine, au mois). Ainsi, il faut que votre logement soit installé dans un secteur géographique à fort potentiel touristique afin qu’il ne rencontre pas trop de périodes d'innocupation.

Pour démarrer cette activité de location saisonnière, vous devez au préalable effectuer certaines démarches (déclaration en mairie / changement d’usage, le cas échéant) afin de toujours vous trouver en règle à l'égard de l’Administration et du Fisc.

De plus, vous devez prendre soin de meubler et équiper convenablement votre logement, de manière à ce que vos locataires ne manquent de rien durant leur voyage. D’autre part, une décoration soignée sera un atout supplémentaire pour votre location afin d'attirer l'attention des touristes du monde entier et ainsi déclencher des réservations « coup de cœur » auprès de ces derniers.

Pour chaque demande enregistrée, il est nécessaire d’établir un contrat de location avec vos locataires afin de protéger financièrement vos intérêts et garantir matériellement votre logement durant les périodes concernées. Pour autant, les séjours de courte durée ne nécessitent pas de contrat de location aussi complet qu’un bail de location à l’année (le contrat de location saisonnière est plus succinct et ne demande aucun document annexe à fournir de votre part).

En location saisonnière, les tarifs peuvent être librement fixés par le propriétaire du logement. Ainsi, vous pourrez à terme dégager une rentabilité nettement supérieure à celle d’une location à l’année, car les prix pratiqués à la nuitée seront naturellement plus élevés. En effet, les touristes sont souvent prédisposés à consacrer un budget important à leurs vacances dans le but de passer d'agréables moments en famille ou entre amis. Ainsi, le tarif appliqué pour une semaine de location en courte durée sera dans de nombreuses occasions similaire, voire plus élevé, que celui appliqué au mois pour une location à l’année !

Pour obtenir des demandes de réservations, vous devez faire la promotion de votre logement en publiant une ou plusieurs annonce(s) sur des sites internet spécialisés en location saisonnière comme par exemple Airbnb, Le Bon Coin, Booking ou encore Abritel. Dans cette annonce de location il faut que votre offre soit présentée de la manière la plus attractive et vraie possible, afin que vos futurs locataires puissent se projeter au mieux et ne rencontrent aucune désillusion au moment de leur arrivée.

Ménage en location saisonnière
Service de conciergerie en location saisonnière

Pour superviser les arrivées / départs de vos locataires ainsi que la gestion du ménage et du linge de votre logement, vous pouvez soit procéder par vous-même ou bien faire appel à un service de conciergerie. Si vous optez pour la 2ème solution, vous vous accorderez un gain de temps considérable dans votre quotidien, en délégant toutes ces tâches à un prestataire spécialisé. En effet, la location saisonnière entraîne toujours un fort turnover locatif et les besoins d’intervention sont par conséquent beaucoup plus réguliers. Toutefois, les tarifs proposés par ces sociétés de conciergerie représentent généralement 15 à 25% du montant de chaque location. Il s’agit là d’un coût non négligeable qu’il ne faudra pas oublier d'inclure à votre calcul de rentabilité.

À propos du versement des loyers, vous risquez que très rarement de vous retrouver en situation d’impayé car le paiement d’une location saisonnière s’effectue généralement 2 à 4 semaines avant la date d’arrivée des locataires (aucune règle spécifique ne régit les conditions de paiement applicables entre particuliers, à vous donc d'élaborer les vôtres).

Le conseil fiscal de nos experts Immo Serenity

Opter pour la location meublée de votre logement (qu’il s’agisse d’une location à l’année ou d’une location saisonnière), est déjà en soi une très bonne stratégie de votre part car, rappelons-le, cette formule de location vous permet d’exploiter la fiscalité avantageuse du statut LMNP au Réel Simplifié, afin de réduire voire d’annuler complétement l’imposition sur vos revenus locatifs.

D’autre part, le fait que vous louiez votre logement meublé en saisonnier vous donne également la possibilité de récupérer la TVA 20% sur de nombreuses dépenses liées à votre activité locative. Néanmoins, pour être assujetti à la TVA et ainsi bénéficier de cet avantage, vous devrez fournir à vos locataires au moins 3 des 4 services para-hôteliers.

Pour discuter gratuitement de votre éligibilité au statut de Loueur en Meublé Non Professionnel ainsi qu’au remboursement de la TVA, contactez notre équipe d’experts afin d’obtenir plus d’informations à ce sujet.